Article d'opinion : droit de vote Lena Lio

AccueilArticles → Droit de vote vote des étrangers

Droit de vote aux étrangers

droit de vote

Quelle idée étrange que de vouloir donner aux étrangers de notre canton un droit de vote qu’ils ne revendiquent guère et qu’en outre ils pratiquent avec la plus grande réserve au niveau communal. Ce qu’espèrent celles ou ceux qu’un destin, souvent douloureux a conduit dans notre pays, c’est d’abord l’acceptation de leur différence, la tolérance de leur culture, de leurs valeurs, de leurs convictions. Et aussi un peu de compréhension pour les difficultés qu’ils vont inévitablement rencontrer dans leurs efforts d’intégration à notre société et d’adaptation à notre état de droit très perfectionné.

Mais ces légitimes aspirations paraissent sans doute trop terre-à-terre à certains qui s’en préoccupent habituellement fort peu. Ceux-là mêmes qui préfèrent, en année électorale, mener pour l’octroi d’un droit non sollicité, un combat plus utile à leur propre gloire qu’à l’épanouissement des personnes censées en bénéficier. La grande majorité des étrangers venus s’établir en Suisse découvrent ce pays avec admiration, ne tardent pas à apprécier les qualités qui lui sont propres et souhaitent vraiment obtenir la naturalisation. Car celle-ci ne leur donnera pas seulement des droits, mais beaucoup plus : la fierté d’appartenir à une nation et de partager des valeurs appréciées bien au-delà de ses frontières. Et c’est cela qui compte en tout premier lieu, croyez-en mon expérience de citoyenne d’origine asiatique, naturalisée suisse !

24 heures - Courrier des lecteurs (31 août 2011)