Article d'opinion : Une façon cavalière Lena Lio

AccueilArticles → Une façon d'agir cavalière EMS Pully

Une façon d'agir cavalière

EMS Pully

Les médias se sont déjà lar­ge­ment faits l’écho des remous pro­vo­qués par le pro­jet d’ex­ten­sion de l’EMS – Résidence Pré-de-la-Tour à Pully, lequel impli­que la rési­lia­tion de 13 baux à loyers de per­son­nes âgées.

Les arti­cles parus sur cette ques­tion n’ont pas man­qué de pré­sen­ter les argu­ments de la Muni­ci­pa­lité par la voix du syn­dic. Il en res­sort que la démar­che muni­ci­pale est tout à fait ration­nelle, tant du point de vue du calen­drier que sur le plan des mesures d’ac­com­pa­gne­ment envi­sa­gées. Pour­tant, ce qui frappe, c’est l’ava­lan­che de réac­tions néga­ti­ves, voire scan­da­li­sées, qui ont déferlé dans la presse, et même jusqu’au Conseil d’État. De toute évi­dence, la dimen­sion émo­tion­nelle d’un tel dos­sier a été sous-estimée.

En atten­dant le médi­ca­ment miracle, garan­tis­sant la jeu­nesse éter­nelle, cha­cun est concerné par le fait d’af­fron­ter, tôt ou tard, les dif­fi­cul­tés de la vieil­lesse. En outre, dans notre société, tout le monde ne peut pas pré­ten­dre à une situa­tion finan­cière confor­ta­ble, après l’âge de la retraite. C’est donc un sujet très sen­sible et anxio­gène pour une part signi­fi­ca­tive de la popu­la­tion. Dans ce genre de projet, on ne devrait pas igno­rer ces aspects psy­cho­lo­gi­ques.

La sec­tion UDC de Pully regrette la façon cava­lière dont les rési­lia­tions ont été annon­cées à des per­son­nes du 3e et du 4e âge, en l’absence de pro­po­si­tion concrète de relo­ge­ment.

24 heures - Courrier des lecteurs (17 octobre 2017)